Les villes célèbres et leur histoire

 

  Les villes célèbres et leur histoire

 

                        Voici la présentation de quelques villes célèbres et leur histoire

                         pour encore mieux découvrir cet étonnant pays . 

 

           La capitale : Tōkyō - 東京

   Tōkyō était originellement un petit village nommé Edo (江戸) établit vers 1453 par Ôta Dôkan. 

   Ce village connu soudainement une explosion démographique et devint un centre politique

   lorsque le shôgun Tokugawa Ieyasu décida de faire de ce village le siège militaire, 

   politique et administratif de son pouvoir en 1603.

   A cette date la capitale du Japon, lieu où l’empereur siège, continue d’être Kyoto .

   En partie détruite par le grand incendie de 1653, Edo n’accédera au statut de capitale

   et ne prendra le nom de Tōkyō qu’en 1868.

   Tōkyō signifie capitale de l’est.

   Jusqu’à cette date la capitale du japon était Kyōto.

   Tōkyō est une ville de construction relativement récente car le grand séisme de 1923

   et les bombardements intensifs de la seconde guerre mondiale eurent raison

   de la plus grande majorité des édifices anciens .

   photo :

  ville de Tôkyô de nuiit - Japon

   Tokyo de nuit .

 

   081210010922112117.gif

    Kyōto - 京都

 

        Le site qu’occupe actuellement la ville de Kyōto, capitale de la préfecture éponyme,

      semble être occupée depuis l’ère Jômon

      (10 000 à 300 av. J.-C.) via une immigration d’origine coréenne.

      Les premières familles qui semblent s’être établies en ces lieux sont les Hata.

      La ville située en ces lieux était originellement dénommée Yamashiro.

      C’est en 794 que l’empereur Kammu décide, à des fins politiques, de se faire construire une capitale.

      Il choisit comme modèle de construction celui de la capitale des Tang (Changan),

      c’est à dire une organisation géométrique (les rues étant soit parallèles soit perpendiculaires les unes aux autres).

      Yamashiro prendra alors le  nom Heian-kyō (ville de la paix), ce n’est que plus tard, vers 1227,

      que le terme de Kyōto (ville capitale) apparaîtra.

      Heian-kyō connaîtra une croissance importante bien que la guerre civile de l’Ônin (1467-1477)

      la détruisit presque entièrement.

      La ville ne doit son salut qu’à Toyotomi Hideyoshi qui la reconstruit et lui apporta de nombreux aménagements.

      Kyōto perdit son statut de capitale en 1868 sur décision de l’empereur Meiji

      lorsque celui-ci décida de transférer la capitale à Edo (Tōkyō).

      Cette décision porta un coup au développement de la ville.

      Pendant la seconde guerre mondiale, décision fut prise d’épargner la ville afin de protéger son patrimoine.

      Si aujourd’hui Kyōto et ses plus de 1 500 000 âmes n’est plus la capitale administrative et politique du Japon,

      elle reste et demeure la capitale culturelle de l’archipel.

      En 1994 les monuments de l’ancien Kyōto seront inscrits à l’inventaire du patrimoine mondial de l'Unesco.

 

        Photo :

       

 

       081210010922112117.gif

          Ōsaka - 大阪

         La ville d'Ōsaka est la capitale de la riche préfecture éponyme.

         Il semble que sa fondation remonte au IIIème siècle.

         La cité porte alors le nom de Naniwa et se développe autour de son port.

         La ville connaît un essor certain lorsque l'empereur Tenji (626/662/672)

         la désigne comme capitale et cela pendant environ 200 ans.

         Cependant la décision de Toyotomi Hideyoshi qui y édifie un important château en 1583

         et pousse de nombreux négociants à s'installer dans la ville

         sera l'impulsion décisive au décollage économique de la cité.

         Ōsaka devient au début du XXème siècle une très importante cité industrielle.

         Objet de nombreux bombardements pendant la seconde guerre mondiale,

         la ville, rasée,  est reconstruite à la fin de la guerre de façon peu maîtrisée.

         Les années passant une architecture aujourd'hui résolument contemporaine

         et moderne est prônée à chaque coin de rue. 

         Avec ses presque 3 millions d'âmes et une densité de 11 830 hab./km en mai 2003,

         Ōsaka est de nos jours la troisième ville japonaise de l'archipel derrière Tōkyō et Yokohama.

     

     

         Photo :

          Musée maritime de la ville d'Ôsaka - Japon

 

          081210010922112117.gif

 

           Hiroshima - 広島


       Hiroshima, chef lieu de la préfecture éponyme, commence son histoire le 15 avril 1589

    lorsque Môri Terumoto décide d'y établir son château.

    Bientôt autour du château commencèrent à se développer

    dans les îles sablonneuses du delta de la rivière Ôta-gawa

    des petits villages nommés "Gokaura" ou  "Gokason". Le château étant établi sur la plus grosse de ces îles.

    Il est possible que la ville tire son nom de cette origine (Hiro signifiant large et shima signifiant île.)

    Le château et ses dépendances furent ensuite sous la tutelle des famille Moris, Fukushima puis Asano.

    Sous la domination de ces deux dernières familles,

    la ville connue un important développement du XVIIème ou XIXème siècle.

    Avec l'expédition du commodore Perry en 1853 le climat politique du Japon devient de plus en plus tendu

    entre les réformistes, partisans de l'empereur et les conservateurs partisans des Tukugawa.

    Hiroshima devient avec le temps le centre où se cristallisent toutes les tensions

    et devient une base militaire pro-Tokugawa.

    Place sera faite à la médiation pour éviter qu'une guerre civile n'éclate.

    En décembre 1867 le shogunat abdiqua.

    En 1871 le fief d'Hiroshima devint la préfecture d'Hiroshima.

    En 1872, au bénéfice du nouveau découpage administratif du Japon,

    la ville d'Hiroshima fut désignée comme un district à part entière.

    Le district d'Hiroshima était sous divisé en 4 autres sous districts.

    Par la suite une nouvelle réforme intervint pour la création de municipalité.

    Hiroshima devint ainsi officiellement la ville d'Hiroshima le 1er avril 1889 et Miki Akira fut son premier maire.

    En 1873 Hiroshima fut désignée pour accueillir l'une des 6 garnisons du pays.

    Hiroshima devient à ce moment une cité militaire.

    En 1894, durant la guerre sino-japonaise et en 1904/1905 durant la guerre russo-japonaise Hiroshima

    sera le quartier général de l'armée impériale japonaise.

    C'est alors tout naturellement que lors de la seconde guerre mondiale Hiroshima

    sera l'un des plus gros centres militaires navals.

    Le 6 août 1945 à 8h15 le bombardier "Enola Glay" de l'armée des États-Unis d'Amérique

    piloté par Paul Tibbets lâche sur la ville la première bombe A de l'histoire.

    Celle-ci explosant à 600m d'altitude fera en moins de 10 seconde plus de 80 000 morts.

    Les victimes indirectes seront de plusieurs centaines de milliers sur plusieurs années.

    La diète Japonaise (parlement) désigne Hiroshima comme cité de la paix.

    La population d'Hiroshima a été évaluée le 30 septembre 2003 à 1 144 584 âmes. 

 

     photo :

    Musée de la paix de la ville de Hiroshima au Japon

 

    081210010922112117.gif

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×